Vendredi, je suis allée voir cette exposition qui se tient en ce moment au Musée Jacquemart-André, à Paris, consacrée à l’art du dernier millénaire de l’histoire pharaonique (1070-30 avant notre ère), au cours duquel l’Égypte s’est ouverte aux influences de divers peuples envahisseurs. 

Le pays fut en effet successivement dirigé par des rois libyens (XXIIe dynastie), des “pharaons noirs” d’origine nubienne (XXVe dynastie), des souverains perses (à partir de la XXVIIe dynastie), puis grecs (conquête d’Alexandre le Grand en 332 avant notre ère). Si la période fut troublée sur les plans militaire et politique, l’art égyptien, nourri d’une longue tradition pharaonique, conserva tout son prestige auprès des nouveaux souverains étrangers qui s’en réapproprièrent les codes, en apportant une légère inflexion à certaines caractéristiques stylistiques. L’exposition, Le Crépuscule des Pharaons s’efforce de démontrer que cette période troublée est non la mort lente de la culture égyptienne antique, mais qu’elle est, au contraire, synonyme de renouveau pour l’art égyptien. 

 

Sous forme de parcours thématique, j’ai bien aimé parcourir les 8 différentes salles de cette exposition. Il y avait pas grand monde vendredi. Mais je pense qu’un après-midi où le week-end ce doit pas être aussi agréable car les salles sont tout de même assez petite. 

J’ai apprécié le fait qu’il y avait très peu de monde, de vraiment prendre mon temps et regarder chaque pièce. Le cadre est très jolie, déjà le musée en lui-même, mais aussi les salles de l »exposition, on à l’impression d’être dans un temple égyptien. 

© Musée Jacquemart-André - Salle de l’exposition

J’ai aimé les objets présentés, ils sont vraiment de toute beauté et l’on peut alors voir le grand talent qu’avaient les égyptiens. J’ai passé un très bon moment et je recommande vivement cette exposition pour tous les amateurs de l’Egypte ancienne comme moi. 

© Musée Jacquemart-André - Salle de l’exposition

 

Le Crépuscule des Pharaons. Chefs-d’oeuvre des dernières dynasties égyptiennes, 
au Musée Jacquemart-André (Paris), 
du 23 mars au 23 juillet 2012.
Ouvert tous les jours de 10h à 18h. 
Nocturne les lundis et samedis jusqu’à 21h.
Plus d’infos : www.crepusculedespharaons.com